Petits cafés solidaires

«Ça répondait à un besoin»: retour sur les «Petits cafés solidaires» par Brigitte, voisine de Lyon

Écrit par Lucile Boccon

Près d’un Français sur deux déclare ne pas partir en vacances de l’année. Ce constat a été à l’origine des “Petits cafés solidaires», une initiative des voisins cet été, s’inscrivant dans la lignée de “Ma Porte est ouverte” et dans la prise de conscience que chacun d’entre nous pouvions faire des petites actions cet été, à l’échelle locale, pour permettre à tous les voisins d’être inclus pendant les vacances

Vous avez été des milliers à participer aux petits cafés solidaires ! Merci. 

En cette rentrée scolaire, nous avons voulu revenir avec vous sur le bilan de notre été entre voisins : 

Inspiré du “P’tit bistrot solidaire”, c’est Brigitte Courville, voisine Lyonnaise, qui publie un premier message pour proposer une rencontre dans son quartier Paul Bert, le 4 juillet 2019, jour de la veille des vacances scolaires. Très rapidement, de nombreux voisins répondent présent. 

“… Ce n’est jamais un échec, même s’il y a seulement deux ou trois personnes au rendez-vous. C’est déjà une rencontre. Et quand il y a une première rencontre, il en faut une deuxième. C’est ainsi que cette initiative peut se transformer en mouvement de voisins.”

Après une rencontre réussie, Brigitte renouvelle l’expérience plusieurs fois. Lors de la deuxième rencontre, sept voisins se retrouvent, et, pour la troisième fois, ce sont une dizaine de voisins qui rigolent ensemble autour d’un café. Avant chaque rencontre, Brigitte confirme le rendez-vous sur la plateforme des voisins et crée une signalétique : elle accroche des ballons Nextdoor pour indiquer au nouveaux arrivant où à lieu l’événement. “Suivez les T-shirt et les ballons”, explique-t-elle.

Puis le 3 août, à la demande de certains voisins, Brigitte prend l’initiative de changer le format des rencontres et organise un pique-nique solidaire. 

“Ça a super bien marché, chacun a ramené pour les autres et nous avons partagé le taboulé, les chips, les rillettes et la bouteille de rosé. A la fin, j’ai reçu un très grand nombre de remerciement : ça répondait à un besoin.”

Un conseil à donner aux voisins qui souhaiteraient mettre en place un café solidaire ?

“Il faut adapter les activités en fonction des intérêts de chacun, mais aussi de ce qui est mis en place par la ville en fonction des saisons. Par exemple, j’ai relayé l’information autour de la journée du patrimoine du 21 septembre et, avec l’hiver qui arrive, je pense proposer une sortie chocolat chaud”, explique-t-elle. Puis, elle rajoute “ Surtout, je pense que c’est important de se rappeler que ce n’est jamais un échec, même s’il y a seulement deux ou trois personnes au rendez-vous. C’est déjà une rencontre. Et quand il y a une première rencontre, il en faut une deuxième. C’est ainsi que cette initiative peut se transformer en mouvement de voisins.”

Partager le témoignage de Brigitte sur Nextdoor

Vous souhaitez découvrir d’autres témoignages autour des cafés solidaires ? Restez avec nous durant le mois de septembre et découvrez les retours des voisins qui ont participé à cette aventure, un peu folle, de partir à la rencontre de leurs voisins cet été.

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest

Shares
Share This