Témoignages de membres

À Toulouse, Léa confectionne des kits pour soutenir les sans-abri face à la crise sanitaire

Écrit par Lucile Boccon

Comment soutenir les personnes sans domicile face au Coronavirus ? C’est la question que s’est posée Léa.

Voisine engagée à Toulouse et membre de Nextdoor depuis deux mois, Léa s’est servie de la plateforme d’entraide entre voisins pour organiser une collecte et soutenir les personnes sans domicile pendant la période de confinement.

Aujourd’hui, Léa nous raconte ce qui l’a amené à mettre en place cette initiative solidaire et partage avec nous son retour expérience. 

“Il ne faut vraiment pas grand chose pour faire une collecte, un carton et de la motivation ! “
Bonjour Léa ! Pour commencer, quand avez vous rejoint Nextdoor ? 
J’ai rejoint Nextdoor fin avril, pour faire connaître mon initiative en faveur des sans-abri. Je souhaitais mettre en place une collecte pour confectionner des kits de produits d’hygiène et des kits alimentaire. J’étais toute nouvelle dans la région et c’était difficile de contacter mes voisins autrement pendant la période de confinement. 

Qu’est ce qui vous a amené à vous engager en faveur des personnes sans domicile ? 
Je suis actuellement en stage à Toulouse et la période de confinement m’a laissé beaucoup de temps libre. Je cherchais donc à m’engager auprès d’associations pour aider, j’ai regardé sur le site des Services Civiques et je suis tombée sur un programme organisé par makesense, un partenaire de Nextdoor. C’est à travers leur programme de formation “ré-action” pour soutenir les apiculteurs, le personnel soignants ou les sans-abri que j’ai choisi de soutenir les personnes sans domicile. 

Chaque jour, makesense m’envoyait des petites missions avec des tutos, des documents, des calls etc. Les premières missions consistaient à récupérer des kits de produits d’hygiène en mettant tout simplement une boite dans notre immeuble pour que les voisins puissent déposer leur surplus. Au fil du temps, les missions sont devenues de plus en plus élaborées : mettre une boite dans les commerces de notre quartier, les pharmacies et faire passer notre message via les réseaux sociaux. C’est là qu’ils nous ont proposé plusieurs application pour contacter nos voisins et j’ai choisi de rejoindre Nextdoor. 

Ensuite, le programme nous mettait en relation avec des associations partenaires qui prenaient en charge la distribution des kits pour les remettre directement aux personnes concernées. Pour ma part, j’ai choisi de les redonner dans des points de collectes.  

Comment s’est passée la collecte ? 
Hyper bien ! Je suis encore surprise du nombre de kits d’hygiène mais aussi d’aliments comme des boîtes de conserve ou des gâteaux. J’ai à nouveau laissé un grand carton à côté de chez moi et je continue à récolter des dons. Je suis impressionnée par la générosité des habitants du quartier !  

Un conseil pour des voisins qui souhaiteraient mettre en place la même chose  ?
Il ne faut vraiment pas grand chose, un carton et de la motivation ! Après, pour les collectes, on pense souvent d’abord aux savons, aux brosses à dents, et parfois on oublie les serviettes hygiéniques, les tampons pour les femmes ou encore les couches pour les bébés. Ne pas hésiter aussi à fouiller ses placards : j’avais plein de choses dont je savais que je ne me servirais pas et je suis contente de leurs avoir donné une deuxième vie.

Et puis, pour ceux qui n’ont a pas trop envie de faire de collecte, je recommande le programme #PourEux. C’est très simple, le but c’est de faire à manger, ou mettre une part de notre repas de côté.  Puis, un livreur de l’équipe “Mollets Cassoulet”, vient en vélo chercher le repas chez vous et le redistribuer aux personnes dans le besoin. Un bon moyen de faire participer les enfants qui peuvent mettre un dessin ou un petit mot avec le repas !

De façon plus générale, je pense que c’est vraiment important de soutenir les personnes sans-abri face à la crise, pour la plupart ils ont moins accès à des points d’eau que d’habitude et beaucoup d’associations ont fermé pendant cette période.

Une anecdote ou autres ? 
J’ai vécu deux beaux moments qui m’ont beaucoup marqué. Après avoir mis un message sur Nextdoor, une femme qui m’a appelé pour me dire qu’elle voulait absolument participer à la collecte mais qu’elle n’avait pas beaucoup d’argent. Elle est arrivée avec deux énormes sacs : un d’habits et l’autre d’aliments !

Une autre fois, j’avais rendez-vous à Toulouse dans un local pour les bénévoles et, en arrivant, il y avait plein de personnes sans domicile qui attendaient. Quand je suis arrivée avec mes cartons, ils m’ont tous remercié. J’ai découvert des visages de femmes, d’hommes et d’enfants très souriants et réceptifs. Ça m’a beaucoup touchée.

Un grand merci à Léa pour son engagement pendant cette période de crise !  

Chez Nextdoor, nous sommes convaincu que ce sont les petits gestes à l’échelle locale, qui font une grande différence à l’échelle mondiale !

Vous avez échangé avec vos voisins pendant le confinement ? 

Racontez-nous en nous laissant un commentaire !

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest

Shares
Share This