Actualités Entreprise

Comment nos voisins construisent un monde où il fait bon vivre ensemble, une rencontre à la fois

Écrit par Sarah Friar

Le début d’une nouvelle année est souvent porteur de changements. Nous prenons de nouvelles résolutions afin d‘améliorer notre quotidien et notre environnement. À l’aube de cette nouvelle décennie, je reviens sur ce que les voisins m’ont appris au cour de cette première année en tant que CEO chez Nextdoor : le changement commence par des gestes simples, ce sont les petites actions bienveillantes et les rencontres que nous faisons dans nos quartiers qui peuvent avoir le plus profond impact sur nos vies. 

J’ai eu la chance de constater le pouvoir de ces changements de mes propres yeux, quand j’ai reçu des invitations de la part des voisins aux quatre coins du monde pour venir me joindre à eux lors de rencontres de quartier. À Lyon, j’ai eu l’occasion de partager un moment avec une douzaine de membres lors du lancement des “Petits cafés solidaires”, une initiative de Brigitte, voisine Lyonnaise. Cette idée locale s’est rapidement transformée en mouvement national pour permettre à tous les voisins d’être entourés pendant la période estivale. Six semaines plus tard, des centaines, voire des milliers de voisins s’étaient mobilisés pour faire vivre leur quartier et partager un moment de rencontres avec leurs voisins pendant les vacances d’été.  

L’initiative lyonnaise des “Petits cafés solidaires” est l’une des nombreuses occasions où j’ai été témoin de l’impact réel des relations en ligne-hors ligne qui commencent ou continuent sur Nextdoor. Je me suis aussi rendue à des fiestas en Espagne, à un rassemblement de petits commerçants à Denver, à une réunion avec la Mairie de Sydney et à un groupe d’initiatives citoyennes au Canada. J’ai vu des voisins tendre la main et atteindre, au sens propre et au sens figuré, ceux d’en face pour partager des problèmes, des idées et offrir du soutien. Participer aux discussions de quartier à renforcer ce que je sais être vrai : ce que nous avons en commun est plus grand que ce qui nous sépare. Ces photos m’apparaissent comme un collage d’une même et grande communauté plutôt que de plus petits quartiers dispersés à travers le monde.

Il y a un an, je vous ai écrit ma première lettre en tant que CEO chez Nextdoor. Depuis, l’équipe et moi avons travaillé d’arrache-pied pour développer de meilleures façons de rapprocher les gens et renforcer les relations dans les quartiers. Suite au lancement de notre fonctionnalité le “Rappel de Bienveillance”, nous avons constaté une diminution de 25% des commentaires signalés entre les voisins. Il y a également eu une tendance sur la plateforme de voisins à se réunir pour former des groupes hors ligne. En mars, j’ai assisté à une rencontre à Paris et j’ ai pu constaté par moi-même comment leur groupe a transformé la vie du quartier. Loulou, une de nos membres, a utilisé notre plateforme pour organiser la fête des voisins et la rendre hors du commun : ce jour là pas une voiture ne circulait sur les routes de son quartier, à la place une zone piétonne offrait aux voisins la possibilité de déambuler entre des stands de nourriture, profiter de concerts et partager des moments entre voisins. J’ai aussi rencontré Marc qui venait tout juste d’emménager à Paris : il utilisait notre plateforme pour rencontrer les habitants de son quartier. Aujourd’hui, il est à la tête d’un groupe de plus de 400 voisins qui se réunissent au quotidien. Ce que nous faisons chez Nextdoor continue de croître et la raison pour laquelle nous travaillons si fort ne fait que se renforcer.

Bien que nous ayons de nombreuses raisons de célébrer tout ce que nous avons accompli l’an dernier, nous reconnaissons qu’il reste encore beaucoup d’enjeux à surmonter dans nos quartier : l’isolement social, la montée de l’incivilité et une polarisation accrue. Dr Kelli Harding, auteure de The Rabbit Effect et professeure adjointe de clinique en psychiatrie, a étudié la façon dont les quartiers et les communautés affectent le bien-être des individus. Elle affirme que la chose la plus importante que nous puissions faire pour notre santé est de favoriser des relations positives. Selon Dr. Harding, « Un examen de 148 études faites auprès de 308 849 participants a révélé que les cercles sociaux actifs augmentent les chances de survie d’une personne de 50%, et ce, indépendamment de variables telles que l’âge, le sexe ou d’autres problèmes médicaux. ».

Chez Nextdoor, nous savons qu’entretenir des relations sociales plus décontractées comme celles avec vos voisins est souvent le début de quelque chose de plus grand. Que ce soit une conversation avec un voisin au café du coin ou partager ce que vous avez fait pendant le weekend avec un autre parent en allant récupérer votre enfant. Comme expliqué dans cet article, le sociologue Mark Granovetter nomme ces relations des « liens faibles », bien que leurs effets soient tout sauf faibles. Ce sont des relations qui peuvent nous aider à nous sentir moins seuls et plus empathiques. Elles sont aussi des sources fiables pour rendre service, partager des bons plans voire trouver un emploi. Chaque jour sur Nextdoor, nous voyons ce type de relations se développer.

Alors que nous travaillons avec des experts afin de mieux mesurer et dynamiser la vie locale, nous nous tournons également vers vous, expert ultime, pour découvrir ce qui améliore votre vie de quartier. En 2020, nous organiserons des rencontres dans des quartiers du monde entier, en commençant par la ville de New York, où ce soir dans Brooklyn j’organise une rencontre avec des voisins de toutes sortes : petits commerçants, citoyens engagés, familles et nouveaux amis. Prochain arrêt ? Vous me le dites ! Pour organiser un évènement entre voisins dans votre région avec l’aide de Nextdoor, partagez ici ce qui fait de l’endroit où vous vivez un endroit unique ou expliquez-nous pourquoi votre quartier bénéficierait d’une rencontre entre voisins.

En cette nouvelle année et cette nouvelle décennie, Nextdoor reste déterminé à promouvoir la convivialité et la bienveillance dans chaque quartier en vous mettant en contact direct avec des voisins sur qui vous pouvez compter. Nous savons que nous ne réussirons pas toujours tout du premier coup. C’est pourquoi nous aimerions connaître vos commentaires, vous demandez de nous tenir responsables et vous remercier de nous avoir invités dans votre vie locale. Chez Nextdoor, ça se passe dans le quartier — cette année, j’ai hâte d’apprendre à connaître le vôtre.

Pourcentage de commentaires

  • Excellente lettre dans un monde ou tout hélas oppose les humains et se réunir et festoyer avec ses voisins est de plus en plus difficile si nous ne nous attachons pas à traiter les causes et non les effets( chômage, retraite, travail,précarité..ETC…..)
    Le monde des machines ou nous vivons dois s’arrêter et que notre pays et notre monde soit décidé non par une minorité non représentative qui exploite les plus fragiles et plus.
    Nous avons une constitution qui écrit dans son article 3 que le peuple est souverain…..alors que nous avons des représentants non contrôlés et un vote anti-démocratique qui font ce qu’ils veulent pour leurs intérêts financiers surtout.
    Les causes pour rapprocher les gens et approcher un peu de bonheur sont les suivantes :
    1-Une constitution doit être écrite par le peuple et non une minorité qui escroque celui-ci( le vote de 2005 sur l’Europe non pris en compte).
    2-un quorum pour voter ( sinon 1 votant=1 élu?)
    3-prise en compte du vote blanc
    Cela donnerait 57 députés sur 577 et donc une 6 ème république.
    Tout les partis sont des exploiteurs et profitent du système qui même certains s’en défendent et sont le contraire d’une opposition et ils cherchent tous une légitimité qu’ils savent perdus(150 tirées au sort pour le climat sur 55 millions c’est des escrocs)
    Voilà pourquoi échanger et vivre comme un humain cela est difficile tant que nous ne prendrons pas nous mêmes les rênes de la constitution que notre devoir est d’écrire.
    Démocratie en Grec c’est : POUVOIR AU PEUPLE et sans cela nous subissons et laissons faire les exploiteurs et j’écris ceci en temps qu’ancien politique et syndicaliste qui n’a jamais voulu être de cette sorte.

  • I would be more than happy to communicate (either in writing or vocally) in English when ever you wish it. Best regards to all,
    JJ

  • Très belle lettre. J adore ce site et je trouve l’initiative très bonne. Il reste que l’on a tous une petite méfiance qui sommeille en nous malheureusement qui bloque encore un peu certaines rencontres. Mais on y travaille et on s’améliore. Et les personnes âgées ne communiquent pas avec leur portable.Mais c est un très bon outil. Bravo

  • Magnifique article
    C’est impressionnant tout ce que les rencontres entre voisins vous a apporté et les rencontres incroyables et lieux magiques que vous avez pu faire !
    Ça donne trop envie
    Je suis pour ces rencontres et ces rassemblements cela apporte culture convivialité civisme et bien être et cela rompt la solitude et permet clairement de découvrir et s’ouvrir aux autres
    Bravo pour votre article

  • SUPER initiative que NEXTDOOR – félicitations – c’est changer le MONDE et abolir les frontières quelles qu’elles soient

  • J’aimerais bien pouvoir agrandir le cercle nextdoor à mon ancien quartier que j’aime bcp et pas loin de l’actuelle qui est st Augustin bx et je ne reçois aucune invitation que j’étais sensé recevoir ni à les imprimée.
    Cordialement
    Florence Martinez

  • Bonjour

    Merci pour votre article Sarah, j ai eu l occasion de réunir quelques personnes chez moi pour un moment de convivialité.
    Moment très sympa, mais apparemment plus de nouvelles de ces personnes .
    Je me demande si je dois renouveler ,
    Qu en pensez vous ???

    Brigitte

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest

Shares
Share This